top of page


La nuit était claire malgré quelques nuages qui habillaient, ça et là, le ciel. Mes pas troublaient à peine le silence environnant au contact du sol rocailleux tandis que je m’approchais de ma destination. Un temple imposant se dessinait non loin du sentier, sinistre avec ses hautes fenêtres nues et avec les vestiges des antiques statues qui l’ornaient jadis. Les yeux fixés sur les pierres sombres et usées par les affres du temps, je songeais, en l’atteignant, aux cultes qui avait dû y être célébrés, avide d’en apprendre davantage. Après plusieurs minutes d’observations aux abords de l’édifice, je me rendis à l’évidence, il m’était impossible d’y pénétrer, je n’en apprendrai donc pas plus ici.


C’est via, une carte, entrevue chez mes amis du Refuge d’Uchronie, que j’avais découvert l'existence de ce lieu, situé dans les montagnes. Des plantes rares et quelques minéraux d’intérêt étant supposés y être trouvables, je m’étais mis en route un peu plus tôt dans la journée après avoir préparé mon paquetage avec soin, en veillant à ne pas oublier mes flacons et escarcelles.


Au-delà de la possibilité d’y glaner des ingrédients, c’est la présence d’un autre point sur la carte qui m’avait attiré ici : une crypte regorgeant, d’après la légende, de secrets perdus depuis longtemps. Les indications pour l’atteindre étant vagues, j’entrepris de me laisser guider par les vibrations magiques perceptibles par endroit, tandis qu’une brise fraîche, portant l’odeur de la terre et de la végétation, caressait mon visage. C’est ainsi que je finis par découvrir une ouverture étroite dans la roche. Là, la lumière de la lune ne me serait d’aucun secours, j’entrepris donc d’allumer ma torche avant de m’engouffrer dans cette excavation. Le tunnel se dirigeait vers les profondeurs et, à mesure que j'avançais, le son des oiseaux nocturnes et des feuilles bruissant sous l’effet du vent s’amenuisa.

Ce chemin à travers les entrailles de la terre, finit par me mener à un cul-de-sac. Compte tenu des légendes entourant cette crypte, il apparaissait évident que l’accès devait en être dérobé. Je décidai donc d’examiner plus attentivement les parois qui m’entouraient, à la lumière vacillante de la torche, en rebroussant chemin. Les minutes passèrent, sans résultat… Puis, suivant une intuition subite, je décidai de progresser dans le noir complet. 

Les explorateurs qui parviendraient à trouver ces tunnels auraient tous besoin d’un peu de lumière pour progresser, une solution pour cacher l’accès de la crypte aurait pu être de ne le rendre visible que dans l’obscurité la plus totale.


Mes yeux s’habituèrent peu à peu à l’absence de lumière et je remarquai un étrange scintillement un peu plus loin. C’est alors que je découvris un passage encore plus étroit, caché sous les quelques éléments de végétation qui survivaient en ces lieux. Il me permit de déboucher sur une haute salle.


Les rayons de la lune, perceptibles via des puits de lumière taillés dans la voûte de cet impressionnant caveau, éclairaient le vaste espace qui s’étendait devant moi. De majestueux piliers soutenaient l’édifice. Mon attention fut immédiatement attirée par une masse colossale au sol. Là, au centre de la pièce, reposait un gigantesque crâne de dragon, entouré d’autres ossements dont certains presque rendus à l’état de poussière. Comment cette créature avait-elle pu se frayer un chemin ici ?! J’eu à peine le temps de m’interroger que j'aperçu un autre tunnel, bien plus large celui-ci, sur la gauche de la pièce. M’approchant des restes du dragon, dont je caressai machinalement l’imposant crâne, je me penchai sur les restes de sa dépouille. Saisissant une fiole à ma ceinture, j’y glissai un peu de poussière d’os, devinant qu’elle pourrait m’être utile.


Me redressant, je portai mon regard dans le coin opposé. Au fond de la pièce se trouvait un époustouflant mur ouvragé, recouvert de symboles curieux. Il en émanait quelque chose d’étrange et chaque signe gravé semblait dégager une énergie particulière. Intrigué, je m’installai à ses pieds pour recopier ces runes. Pour compléter ma prise de note, je m’approchai encore et décidai d'effleurer du bout des doigts les marques atteignables, captant partiellement la magie qui en émanait. Je remarquai alors un vieil ouvrage, négligemment posé non loin de là. M’en saisissant, je réalisai qu’il s’agissait d’un traité sur les sigils, leur magie et la manière de les lire et de les interpréter. Captivé, je commencai à en parcourir les pages, sans me rendre compte du temps qui passait.


Il me semble, de mémoire, être resté là de nombreuses heures à contempler les symboles et en apprendre davantage, tant et si bien que le jour commençait à poindre lorsque je me remis en route…



Cette collection est composée de 4 œufs de taille moyenne et d'un œuf plus imposant, tous ornés d'une rune.


La mise à jour de la boutique aura lieu le 20 juin à 21h00.


54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page